Atelier de lancement du projet « WAAPP - COMPOST » à Thiès
Samedi 19 Août 2017
  • 18ème édition de la FIARA
  • L'ISRA sera au Salon International de l'Agriculture 2017.
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Atelier de lancement du projet « WAAPP - COMPOST » à Thiès

Le projet intitulé « Valorisation des déchets organiques dans l’agriculture par leur transformation par des unités de compostage au Sénégal » a été lancé à Thiès du 25 au 26 octobre 2016 en présence des différents acteurs du développement agricole (Organisations paysannes, ANCAR, INP, DRDR) et des chercheurs de diverses disciplines de l’ISRA (LNRPV, BAME, CDH, CERAAS,UNIVAL et CNRA de Bambey) et des partenaires du CIRAD (Unité Recyclage et Risque). L’objectif général du projet est de contribuer à l’augmentation de la productivité agricole au Sénégal par la mise en place des innovations techniques pour la valorisation agricole des déchets organiques. Il vise ainsi à la création des unités de compostage via l’entreprenariat local (incubateur d’entreprise) tout en mettant sur le marché un produit organique de qualité, très accessible pouvant contribuer, à moindre coût, à l’amélioration durable de la fertilité des sols et de la productivité agricole. En effet, la fertilité des sols est étroitement liée à la matière organique du sol dont son statut dépend, entre autres, de l’apport et de la gestion de la biomasse. De nombreux travaux de recherche ont montré l’importance cruciale de la matière organique pour le maintien ou l’amélioration durable de la productivité des terres et la séquestration du carbone. Cependant, la disponibilité des ressources organiques se pose avec acuité en milieu rural : exportations de résidus de culture et insuffisance des fumiers produits par les élevages.

De plus, les agriculteurs sont peu enclins à fabriquer, eux-mêmes, du compost en raison, entre autres, de manque d’équipements, de l’eau, de main-d’œuvre, du temps et du savoir faire. La pertinence de ce projet réside dans sa démarche en considérant la production du compost par une approche « entrepreneuriale». Ainsi, ce projet entre en droite ligne avec les priorités nationales et les priorités du WAAPP à travers la contribution aux objectifs du Plan Sénégal Émergent (PSE), du PRACAS et de l’engagement du pays à la conférence de Paris (CDN du Sénégal). Il se propose de répondre aux questions suivantes : (i) Quel rôle peut jouer la valorisation agricole des déchets notamment le compost dans l’intensification durable des systèmes agricoles au Sénégal ?,  (ii) Comment rendre accessible le compost pour les petits producteurs ? (iii) Quelles fonctions économiques pour la production de compost, en termes de génération de revenus, d’opportunité de création d’emplois en milieu rural ? 

Ainsi, à l’issue des débats entre les différents acteurs, il a été retenu de mettre en place trois (3) unités de compostage :

(i) une dans le bassin arachidier à Dinguiraye qui sera pilotée par la fédération des producteurs de maïs (FEPROMAS) ;

(ii) une dans le sud, à Ziguinchor (Niaguiss) dans le compte de LUKAL AJAC ;

(iii) une plateforme de démonstration au CNRA de Bambey.

Enfin, dans les Niayes, le projet appuiera deux autres unités de compostage déjà existantes (celle de la Fédération des Agropasteurs de Diender : FAPD à Bayakh et celle de la Fédération des Producteurs Maraîchers de Niayes : FPMN à Sangalkam). Dans ce projet, 5 activités seront réalisées :

(i) Inventaire et quantification des sources organiques dans les zones du projet,

(ii) Tests de méthodes de compostage des ressources organiques,

(iii) Etude de la valeur agronomique des composts,

(iv) Etude de la rentabilité économique de la technologie de compostage et enfin,

(v) Test de démonstration des unités de compostage les plus efficientes.

Le projet est financé par le Centre National de Spécialisation sur les céréales sèches (CERAAS). Il sera mis en œuvre par le Laboratoire National de Recherches sur les Productions Végétales (LNRPV) en collaboration avec d’autres centres de l’ISRA (BAME, CDH et le CNRA de Bambey) et les partenaires du CIRAD (Unité Recyclage et Risque).

 

 

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg