Comment mesurer l’impact de la recherche agricole : le DG de l’ISRA pour une appropriation de la méthode « ImpresS » du CIRAD
Lundi 18 2017
  • 18ème édition de la FIARA
  • L'ISRA sera au Salon International de l'Agriculture 2017.
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Comment mesurer l’impact de la recherche agricole : le DG de l’ISRA pour une appropriation de la méthode « ImpresS » du CIRAD

Le Directeur Général de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA) invite les chercheurs à s’approprier la méthode « ImpresS » développée depuis quelques temps par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD). Dr Alioune FALL l’a fait savoir à l’issue de la conférence portant sur « Comment mesurer l’impact de la recherche agricole ? Comment passer de la promesse de l’impact à la réalité sur le terrain? ». Un sujet introduit le 13 mars 2017, au Pôle de Recherches de Hann (PRH), par le Conseiller du PDG du CIRAD, M Etienne HAINZELIN, par ailleurs Coordinateur de Impress. Dr FALL est convaincu de la pertinence de cette démarche novatrice dans le contexte du Programme de Relance et d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS), volet agricole du Programme Sénégal Emergent (PSE). Laquelle démarche qui vise à évaluer la contribution de la recherche au développement, dans sa complexité, au travers d’études de cas d’innovations situées dans des environnements multi-acteurs. Surtout que le CIRAD a fait le double choix de bâtir sa méthode sur un mode participatif et d’éclairer par ses analyses deux sujets encore peu abordés : le renforcement des capacités des différents acteurs et les politiques publiques.

A cette occasion, M Etienne HAIZELIN, a soutenu que les interactions entre la recherche et les différents acteurs sont essentielles."Voir la vidéo"

 

De son avis, les interactions entre les chercheurs et les autres acteurs sont essentielles tout au long du processus d’innovation. En ce sens qu’elles mènent à des produits variés (outputs) : connaissances, méthodes, technologies, réseaux d’expérimentation…

Aussi, favorisent-elles ensuite l’usage des produits et des changements de pratiques (outcomes) à travers de nouveaux modes d’organisation (coordination, plateformes d’innovation, création d’organisations de producteurs, d’entreprises, réseaux de partages d’expériences), des programmes de formation, de nouvelles normes, ou encore des mesures politiques…

Le renforcement des compétences fait ainsi partie du processus d’innovation : il s’observe lors de multiples situations d’apprentissage tout au long des différentes étapes du chemin de l’impact.

Les décideurs publics enfin, jouent un rôle charnière dans la construction, le développement, la dissémination et la montée en puissance de l’innovation.

A cet effet, quatre modèles peuvent décrire les modes d’implication de la recherche

Dans le contexte des pays du Sud, la recherche peut intervenir à différents niveaux : production et diffusion de connaissances, co-conception d’innovations, gestion des ressources, renforcement des capacités, soutien et promotion de l’innovation.

 " type="video/quicktime">" />__

 

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg