Culture de l’arachide dans un espace réduit : KOPIA livre la recette coréenne !
Lundi 18 2017
  • 18ème édition de la FIARA
  • L'ISRA sera au Salon International de l'Agriculture 2017.
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Culture de l’arachide dans un espace réduit : KOPIA livre la recette coréenne !

Depuis plus de 20 ans, l’île d’Udo en COREE du SUD, avec une superficie de 6 Km2, ses 1.580 mm de précipitations annuelles, sa température annuelle moyenne de 15,6 ℃, est devenue  un endroit idéal pour la culture d’arachide dans un endroit réduit. Malgré ses roches et vents, sa production a augmenté de 27% durant cette période. Des performances qu’il faut imputer aux bonnes pratiques culturales qui y ont cours. Des pratiques que Kim Hyun HWAN de « Jeju Agricultural Technology Center » conseille aux pouvoirs publics sénégalais pour le développement de cette culture.  C’était au terme de l’animation scientifique tenue le jeudi 7 septembre 2017 à la salle de conférence de la structure au PRH. Dans sa communication intitulée « La culture d’arachides dans l’île de Jeju en COREE du SUD », cet agent de KOPIA Sénégal invite les pouvoirs publics sénégalais à adopter ces pratiques qui valent à cette île de Jeju de telles performances:

-La gestion des sols à travers l’assolement (tous les trois ans) avec la culture du maïs, du mil et du sorgho, la désinfection des sols et le recours au labour profond  pour prévenir les insectes nuisibles et améliorer la qualité du sol. Une amélioration qui passe par l’utilisation du fumier (1.000~1.500kg/10a), de la chaux (100~150kg/10) et de la chaleur solaire avec une diminution conséquente des frais. « Le produit chimique agricole coûte 250.000 FCFA/10a), là où la désinfection par la chaleur solaire revient à 30.000 FCFA/10a) », renseigne le pensionnaire de « Jeju Agricultural Technology Center ».

 

-L’amélioration des méthodes de culture avec deux rangs de billon. Ce qui diminue la contamination de la racine. (Les fréquentes précipitations empêchent les plantes de bien se fixer. De ce fait la hauteur des billons peut protéger les plantes).

-L’utilisation des composts faits avec les plantes les plus accessibles comme le maïs et le millet.

Aussi, conseille-t-il aux producteurs sénégalais de recourir à la rotation étant entendu que la monoculture diminue considérablement le rendement.

La couverture du sol pour protéger les gousses d’arachide, l’utilisation de calcium qui diminue le nombre de gousses d’arachide vides figurent aussi au rayon des conseils de Kim Hyun HWAN.

Aussi, prodigue-t-il les semis en mi-avril à mi-juin et la récolte en octobre, la lutte contre les insectes nuisibles vers la fin du mois de juillet jusqu’au début du mois de septembre.

Tout comme la pulvérisation de chaux vive après la saison des pluies (120kg/10a en juillet), la couverture de vinyle pour lutter contre les insectes nuisibles (plus de 30 jours).

La rencontre a enregistré la participation du Directeur de KOPIA Sénégal, Dr Kim Jin BAE, du Dr Mame Nahé DIOUF assurant l’intérim du Directeur scientifique, du Directeur d’ISRA-UNIVAL, Dr Cheikh Tidiane DIOP et de Dr Issa Faye, Sélectionneur arachide du CNRA de Bambey.

 

 

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg