Grâce au projet FNRAA/AGROBIO : 32% des producteurs des Niayes adoptent la biotechnologie
Mardi 20 Février 2018
  • Première Edition: Journées Scientifiques de l’ISRA
  • Bonne et heureuse année 2018 ...
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Grâce au projet FNRAA/AGROBIO : 32% des producteurs des Niayes adoptent la biotechnologie

Les bio-pesticides sont en train de gagner du terrain dans les Niayes qui demeure la principale zone de production de produits horticoles au Sénégal. Une donne qu’il faut mettre à l’actif du projet FNRAA/AGROBIO qui, au bout de ses deux années d’activité, a suscité un réel engouement chez les maraîchers de la zone. De l’avis de son coordonnateur, Dr Saliou NGOM du Centre pour le Développement de l’Horticulture (ISRA/ CDH), plus de 32% des producteurs maraîchers ont adopté cette nouvelle technologie au détriment des intrants chimiques. Dr NGOM qui s’exprimait au cours de l’atelier de clôture du projet qui se tenait le 28 décembre 2017 au CDH a été conforté par les producteurs. Selon le président de leur fédération, ce projet qui est venu à son heure a le mérite d’améliorer les santés animale et végétale. Par conséquent, M. Doudou DIOP invite l’Etat et les acteurs du monde rural à s’inscrire dans cette dynamique de réduction des intrants chimiques dans l’agriculture sénégalaise. De son côté, le directeur du CDH, Youga NIANG attire l’attention des producteurs sur les effets néfastes des pesticides chimiques dans la production agricole. Pour lui, ces intrants chimiques présentent certes des avantages pour améliorer quantitativement les productions agricoles mais engendrent souvent de multiples inconvénients d’ordre environnemental tels que la contamination des produits, la pollution des ressources naturelles et les problèmes d’intoxications fréquentes chez les utilisateurs.

Par conséquent, il invite les acteurs à encourager le développement de stratégies adaptées et durables pour infléchir les tendances. Il estime que le projet de validation de méthodes alternatives en milieu paysan représente une solution pour réduire l’usage des produits chimiques par les producteurs.

 

 

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg