FIARA 2018 : L’ISRA fait un zoom sur la recherche halieutique
Jeudi 18 Octobre 2018
  • 10th International Conference of the Peanut Research Community.
  • L’ISRA AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2018
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

FIARA 2018 : L’ISRA fait un zoom sur la recherche halieutique

La 19ème édition de la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (FIARA) a ouvert ses portes le jeudi 29 mars 2018 au CICES et cela jusqu’au 12 avril. L’ISRA, comme à l’accoutumée, a répondu présent à cet important rendez-vous de l’agriculture sénégalaise où plus de 800 exposants étaient attendus avec pour thème central « La contractualisation entre les organisations de producteurs et les industriels dans le cadre des chaînes de valeurs de chacune des différentes filières agricoles en général et particulièrement de la filière arachide ». La FIARA a servi de prétexte à l’ISRA pour montrer ses résultats de recherche en matière de productions végétales, animales, forestières, halieutiques et en économie et sociologie rurale. En marge de l’exposition sur les nouvelles variétés d’arachide, de céréale (riz, mil, sorgho et maïs) et les vaccins, l’Unité Information et de Valorisation des Résultats de la Recherche (UNIVAL), dans le cadre de sa mission de vulgarisation et de promotion des activités de l’ISRA, avait choisi une journée pour mettre le focus sur l’un des secteurs clés de l’Institut.Cette année, c’est le Centre de Recherches Océanographiques Dakar-Thiaroye (CRODT) qui était à l’honneur via un point de presse.

En effet, le Sénégal est connu pour être un pays où la pêche occupe une place importante dans la culture, l’économie et la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Il est par ailleurs souvent demandé, au niveau de l’opinion publique, ce que la recherche halieutique fait dans l’agriculture. Le point de presse animé par le Directeur du CRODT, Dr Massal FALL, en présence des autorités de l’ISRA dont le Directeur Scientifique, le Secrétaire Général et l’Agent Comptable Particulier, s’est tenu le mardi 03 avril au stand de l’Institut, suite aux mots de bienvenue du Directeur de l’UNIVAL. Il a été le prétexte pour répondre à ces questions et faire mieux connaître le rôle de l’ISRA, à travers le CRODT, dans la protection des ressources halieutiques et l’accompagnement en aquaculture. Le CRODT compte une centaine d’agents, principalement scientifiques (chercheurs, ingénieurs, cadres techniques, techniciens et aides de plage), administratifs et comptables. Doté d’un bateau de recherche, le N/O Itaf Dème, acquis depuis 2000, il bénéficie aussi d’infrastructures à Hann, Thiaroye et Joal, intervient dans 14 sites de pêche artisanale (Saint-Louis, Kayar, Yoff, Ouakam, Soumbédioune, Hann, Mbour, Joal, Djiffère, Foundiougne, Bétenty, Kafountine, Ziguinchor et Goudomp) et 1 de pêche industrielle (Port Autonome de Dakar). Dr Massal FALL a, ensuite, axé son intervention sur les activités du CRODT qui tournent principalement autour de l’évaluation des stocks et de l’aménagement des pêcheries à l’échelle de la zone économique exclusive du Sénégal (ZEE), voire, à la demande, dans la Zone commune Sénégal-Guinée Bissau (AGC, 2009-2010), la sous-région (UEMOA, 2012 et 2015), la Sierra-Leone (20 et la Guinée Equatoriale (FAO, 2017), par exemple. Les activités de recherche menées au niveau du centre sont logées dans 2 programmes : Gestion Durable des Ecosystèmes et des Ressources (GEDER) et Dynamique des Systèmes d’Exploitation (DSE). En termes de produits, on peut noter les statistiques (pêche artisanale et industrielle), le diagnostic de l’état d’exploitation des ressources, la formulation de mesures de gestion de stocks et d’aménagement des pêcheries, la contribution à l’élaboration de documents majeurs (Codes des pêches et de l’aquaculture, Lettre de Politique Sectorielle de la Pêche et de l’Aquaculture, revues sectorielles…), l’accompagnement de l’Etat lors de négociations d’accords de pêche (UE, Gambie, Guinée-Bissau…) et le suivi des ressources ciblées par ceux-ci. Il s’y ajoute, diverses études : interactions et impacts des habitats artificiels et des aires marines protégées sur la pêche, surcapacité de pêche, caractérisation des fermes piscicoles de la vallée du fleuve Sénégal et de la Petite Côte, transfert de technologies aquacoles au Sénégal, recensement national des unités et engins de pêche maritime artisanale… Abordant un point sensible, à savoir la surexploitation globale des ressources halieutique du pays actuellement notée dans le pays, le Dr FALL a insisté sur la responsabilité anthropique majeure, à laquelle viennent s’ajouter les changements climatiques avec leurs effets pervers : augmentation des températures, élévation du niveau de la mer, acidification des océans et évènements météorologiques extrêmes. Les autres facteurs aggravants de cette fâcheuse situation peuvent être résumés comme suit :

 a) Coopération halieutique sous-régionale moins opérante. Ex : Mauritanie

b) Pollution multiforme: Baie de Hann, toutes les plages du pays, en général…

c) Pêche des juvéniles : Baie de Hann, bolong, mangroves, estuaires, etc.

d) Persistance de la pêche crevettière/chalutière, en général : très peu sélective!

e) Pas de promotion des techniques de pêche écologiquement « correctes ». Ex: lignes

f) Superficie des aires protégées (AMP) : encore faible!

g) Effort de pêche loin d’être maîtrisé (immatriculation, licences…), surcapacité réelle

h) Gouvernance des pêches à améliorer : respect des tailles, des engins permis…

i) Développement certain d’usines de farines de poissons à terre

j) Pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN), malgré les sanctions renforcées

k) Demande nationale et/ou internationale accrue en produits de la pêche

 La presse a répondu massivement à cette rencontre riche en échanges et qui a suscité l’intérêt des acteurs.

 

 

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg