Modélisation des océans en Afrique : l’IOC-AFRICA forme les professionnels à ISRA/CRODT
Mercredi 20 Juin 2018
  • 10th International Conference of the Peanut Research Community.
  • L’ISRA AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2018
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Modélisation des océans en Afrique : l’IOC-AFRICA forme les professionnels à ISRA/CRODT

Pour renforcer les compétences des chercheurs dans le domaine des océans et de ses ressources, la Sous-commission de la Commission Océanographique Internationale pour l’Afrique et les États insulaires adjacents (IOC-AFRICA), un organe subsidiaire de la Commission Océanographique Intergouvernementale (COI) de l’UNESCO, a sollicité et obtenu de l’ISRA/CRODT, l’organisation à Dakar d’un  cours de renforcement de capacités pour des scientifiques d’une dizaine de pays africains  sur la modélisation des océans.
Cette formation qui s’est déroulée du 28 mai au 1er juin 2018, a été ouverte par le Directeur Scientifique de l’ISRA, Dr El Hadji TRAORE et du Directeur Régional Multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Ouest (Sahel) Dr Chang, GWANG-C. Elle permettra à ses bénéficiaires d’avoir davantage de données sur les océans dont seulement 5% sont actuellement cartographiés. 
Dans on intervention, Docteur El hadji TRAORE a déclaré que les chercheurs ont un devoir de connaître, de prévenir et surtout de conseiller les décideurs et le législateur pour mieux anticiper.


« Il est important que le secteur de la pêche puisse savoir avec plus de précisions les prévisions concernant ses ressources dans le futur, les capacités de pêches, les risques et par conséquent de mieux gérer notre production halieutique et d’en tirer le maximum de profit. Cela nous permettra d’avoir des modèles fiables pour préparer les projets futurs », a poursuivi le Directeur Scientifique de l’ISRA.
Dans la foulée, le Directeur du Centre de Recherche Océanographique de Dakar-Thiaroye (ISRA-CRODT), Docteur Massal FALL, après avoir salué la pertinence du sujet, a rajouté qu’il est important de pouvoir connaître ces phénomènes, mieux les comprendre. « C’est une nécessité de former les gens à pouvoir prévenir les phénomènes océaniques et de savoir comment y faire face. Le SENEGAL est un pays qui a une très forte tradition de pêche avec une alimentation qui dépend essentiellement des protéines d’origine halieutique et il est important d’analyser les ressources de l’océan », réagit-il. 
Le SENEGAL, membre du conseil Exécutif de cette instance depuis 2013, réélu de manière consécutive lors de la Biennale 2017-2019, assure depuis 2017 la vice-présidence pour le groupe C de la Sous-commission de l’IOC-AFRICA, qui comprend les Etats suivants :  ALGERIE, CAP VERT, EGYPTE, GAMBIE, GUINEE-BISSAU, LYBIE, MAURITANIE, MAROC, SENEGAL et TUNISIE.

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg