Célébration de la Journée de la Renaissance Scientifique de l’Afrique (JRSA) : l’ISRA au cœur de la thématique "Restauration et valorisation des terres salées du Sénégal"
Vendredi 17 Août 2018
  • 10th International Conference of the Peanut Research Community.
  • L’ISRA AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2018
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Célébration de la Journée de la Renaissance Scientifique de l’Afrique (JRSA) : l’ISRA au cœur de la thématique "Restauration et valorisation des terres salées du Sénégal"

Comme à l’accoutumée, conformément à l’agenda international, l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS) a célébré la Journée de la Renaissance Scientifique de l’Afrique (JRSA). Pour cette année, de manière exceptionnelle, l’organisation de la cérémonie a été avancée d’une journée pour se tenir le 29 juin 2018, au lieu du traditionnel 30 juin, au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Dans le cadre des activités qui se sont déroulées sous la présidence du Directeur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Professeur Amadou Thierno GAYE au nom du Ministre Mary Teuw NIANE, empêché, il a été organisé une session scientifique présidée par Dr Moussa BAKHAYOKHO et modérée par le Directeur de recherches, Dr Jean Pierre NDIAYE. A cette occasion, après la présentation introductive des résultats de l’étude sur « Les terres salées au Sénégal »

par Dr El Hadji FAYE, Directeur de l’ISFAR, il revenait au Directeur Général de l’ISRA, Dr Alioune FALL, Directeur de recherches, d’entretenir l’assistance sur le  « Développement et de la diffusion des technologies appropriées pour la restauration et la valorisation des terres salées au Sénégal » avec la présence remarquée du Secrétaire Perpétuel de l’ANSTS, le Professeur Oumar SOCK, du Professeur Doudou BA, Président de l’ANSTS, ainsi que du Président de l’Association des Amis de l’ANSTS, Dr Alioune NDIAYE. Il a ainsi traité de la question de la dégradation des terres suivant les deux approches que sont :

- L’approche bassin versant selon laquelle, les terres salées font 2.106ha sur 1,7106ha déjà cartographiées. Débouchant sur des sols sous influence saline aussi, les mers, les fleuves : Casamance, Gambie et la Vallée du Fleuve Sénégal, avec la brèche.

- L’approche transdisciplinaire, territoire avec les agrosystèmes (agriculture, pêche, élevage).

Sous ce rapport, il a révélé que l’ISRA recourt à la stratégie d’atténuation en se basant sur deux leviers techniques avec des méthodes biologiques, chimiques, mécaniques etc. ainsi que la valorisation des terres sécurisées, avec des barrages anti sels, des techniques de labour, avec des variétés tolérantes, ainsi que la protection des vallées, avec des lâchers, permettant le lessivage des sols. Aussi, Dr FALL a-t-il renseigné que l’ISRA travaille, d’une part, sur la production de variétés à diffuser, en se basant sur l’évaluation participative selon les critères de Distinction Homogénéité et Stabilité (DHS) et de leur Valeur Agronomique Technologique (VAT), pour lâcher les variétés et d’autre part, sur les zones irriguées. De même que sur les zones de bas-fonds, à travers le NERICA, avec des variétés fournissant des rendements de 4-5 t /ha. Quant aux zones de mangrove, zone des avicenia, le DG de l’ISRA préconise la préservation de cette espèce pour protéger les zones des tannes vives, du souffre. Pour l’arachide, l’institut utilise la méthode de criblage, sans occulter les technologies en agroforesterie par l’introduction d’acacia australis, testé pour déterminer le seuil de tolérance au sel. C’est ainsi que dans des programmes conjoints LCM-ISRA-IRD, des inoculations sont faites en microbiologie, pour améliorer la tolérance. Dr Alioune FALL invite la communauté scientifique à garder en tête les métaux lourds contenus dans le phosphatage à fond, surtout en utilisant le lessivage. Des perspectives se dégagent avec ces variétés tolérantes, l’utilisation des halophytes, pour favoriser l’infiltration de l’eau, l’approche écosystémique et la création d’une base de données pour un partage des informations.

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg