En raison de son expérience et de l’expertise de son personnel de recherche et technique, le Centre de Recherches Océanographiques Dakar-Thiaroye de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA/CRODT) a été choisi par le comité de gestion de la plateforme d’imagerie (CGPI) du projet « Plankt’Eco » pour accueillir la Plateforme d’imagerie quantitative (PIQ) . Cette infrastructure composée d’un (1) ZooScan, de cinq (5) planktoscopes et d’un (1) UVP6 (Underwater Vision Profiler) facilitera la surveillance des communautés planctoniques qui, non seulement sont essentielles dans le régime alimentaire de nombreuses espèces marines, par conséquent, elles  jouent un rôle important dans l’équilibre de la chaine alimentaire qui maintient l’équilibre de l’écosystème marin. Ces espèces sont sensibles aux modifications de l’environnement marin, notamment dans le système d’upwelling côtier du grand écosystème marin du courant des Canaries (CCLME).

Pour une utilisation efficiente de ce nouvel outil de dernière génération, une équipe de ISRA/CRODT a participé, du 08 au 19 avril 2024 à Villefranche en France, à une formation technique. L’équipe était constitué de Dr Saliou FAYE (Océanographe physicien et coordonnateur de la plateforme , Omar Ndiaye (technicien biologiste des pêches), Tamsir Sow (informaticien et technicien biologiste des pêches) et le Doctorant  Amadou Bitèye de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), qui ont été accueillis au Laboratoire d’Océanographie de Villefranche (LOV) de l’Institut de la Mer de Villefranche (IMEV) où ils ont été formés à l’analyse des échantillons de plancton à l’aide de ces équipements.

Cette formation a été organisée par LOV dans le cadre du projet Plankt’Eco en collaboration avec la fondation TARA et le Fonds Français de l’Environnement Mondial (FFEM).

Une seconde formation  de renforcement de capacités à l’utilisation de ces appareils est prévue en novembre 2024 pour les partenaires nationaux parmi lesquels  l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD), l’Université Amadou Makhtar Mbow (UAM), l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ), l’Université Gaston Berger (UGB), la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC), la Direction des pêches Maritimes (DPM), entre autres.

Le Projet « Plankt’Eco », planifié sur quatre (4) ans vise à intégrer le microbiome marin, majoritairement composé de plancton, dans les outils, les plans de gestion et une vision de l’océan dans une approche écosystémique. Plusieurs unités de recherche dont ISRA/CRODT et de Laboratoire Mixte International (LMI) de l’IRD y sont impliqués. Ils interviennent dans le développement d’un modèle « Plankton Fish » pour analyser la contribution du plancton aux chaînes trophiques, la mise en fonction d’une plateforme d’imagerie du plancton au Sénégal, l’appui au Développement d’une science citoyenne utilisant des instruments d’observation du plancton, la conception de plaidoyers sur une démarche Science to policy pour éclairer les prises de décisions aux échelles globales.